Michel Houle

Co-président du conseil d'administration et
Président du Comité

Odile Méthot

Présidente directrice générale

pdf

Michel Houle

Co-président du conseil d'administration et
Président du Comité

Odile Méthot

Présidente directrice générale

MESSAGE

du Co-président du conseil d'administration
et de la Présidente directrice générale

Partenaire clé de vos réalisations

Depuis 1996, le programme de langue française du Fonds Harold Greenberg a soutenu 1275 projets auxquels il a consacré plus de 33,5 millions de dollars. Sa mission première n’a pas changé. Elle est toujours de stimuler, par la diversité de ses programmes, la réalisation d’œuvres de langue française qui mettent à contribution les talents créateurs de chez nous.

L’année 2014-2015 a été particulièrement riche. Certains des projets qui figurent dans ce rapport ont déjà été finalisés et même présentés au grand public, d’autres sont en production ou le seront très bientôt. En tout, 181 dossiers ont été étudiés, et les engagements du Fonds se sont élevés à plus de 4 M$, permettant la production de 73 projets, tous programmes confondus. À travers ses investissements, dont la récupération est cédée en large partie aux producteurs indépendants, le Fonds Harold Greenberg veut contribuer à la consolidation de l’industrie de production indépendante, au-delà du financement à la pièce de nouvelles œuvres de création.

Il nous paraît utile de rappeler que l’industrie continue de vivre des changements en profondeur. Avec la multiplication des plateformes de diffusion non conventionnelles, de nouvelles habitudes naissent chez les consommateurs. Le modèle d’affaires des diverses entreprises de la filière audiovisuelle comme les stratégies de mise en marché des œuvres doivent s’adapter. Du côté des artisans, l’accessibilité à des moyens techniques plus performants et plus abordables favorise l’audace dans la création et la production. Elle rend possible ce qui n’était même pas envisageable il y a moins d’une décennie.

L’année 2014-2015 se démarque par l’ampleur de ses productions de qualité. Le talent incontesté de nos artisans a comblé un large public. De nouveaux talents ont émergé. Des projets tout à fait originaux ont suscité l’engouement. Ils nous ont été présentés en avant-première et le Fonds est fier d’avoir contribué à fournir aux créateurs d’ici les ressources financières qui leur permettent de les poursuivre et d’ainsi témoigner de notre identité culturelle.

Projets financés

Longs métrages de fiction
Cette année, l’exercice a été particulièrement fécond du côté de l’écriture et de la production de longs métrages de fiction. En effet, le comité du programme de langue française a examiné 89 projets et en a soutenu 47, soit plus de la moitié des demandes de financement qui lui ont été soumises. La diversité du cinéma québécois s’est reflétée dans la variété de genres des projets retenus. Les aides ont porté en particulier sur 32 longs métrages de fiction en écriture et 15 longs métrages de fiction en production. Un certain nombre d’entre eux sont attendus par le public depuis un bon moment déjà, tels le prochain film du réalisateur Xavier Dolan, Juste la fin du monde, et la suite du film Bon Cop, Bad Cop qui avait connu un grand succès à sa sortie, en 2006, et qui sera réalisée par Alain Desrochers. À ceux-là s’ajoute la production d’autres films qui sont promis, nous n’en doutons pas, à un bel accueil, dont Nelly d’Anne Émond, Problème d’infiltration de Robert Morin, et 9, un film choral de Stéphane E. Roy.

Émissions télévisuelles se rapportant à la musique
Cette année, par l’entremise de son volet de financement d’émissions se rapportant à la musique, le Fonds a apporté son soutien financier à deux nouvelles séries, Fabriqué au Québec et Pop de Jam, ainsi qu’à l’ADISQ:Le Premier Gala et ce, pour une huitième année d’affilée. Ces nouveaux engagements complètent les investissements dans ce volet qui a été lancé en 2007 et qui venait à échéance en août 2014, soit au terme des engagements en matière de versement d’avantages tangibles découlant du transfert de contrôle de MusiquePlus inc. à Astral Media inc. Au cours de huit années de collaboration fructueuse avec le milieu, ce volet a permis au Fonds d’investir 3,4 M$ dans le financement de 7 séries et de 12 œuvres uniques.

Des succès
L’accueil dont jouit le cinéma québécois, tant à l’échelle internationale que chez nous, est une source de fierté pour tout le milieu ainsi que pour le Fonds qui voit ainsi confirmer sa raison d’être. Parmi les films que nous avons appuyés cette année et qui se sont démarqués, figurent notamment :

  • Chorus, de François Delisle, présenté dans plusieurs festivals internationaux et lauréat du meilleur long métrage de fiction au Festival international des cinq lacs en Bavière;
  • Guibord s’en va-t-en guerre, de Philippe Falardeau, présenté, entre autre, au Festival du film de Locarno ainsi qu’au Festival international du film de Toronto où il s’est vu attribuer une mention d’honneur par le jury. Lancé dans les cinémas le 2 octobre 2015, il a connu un bel accueil dès sa sortie en salle;
  • Ville-Marie, second film de Guy Édoin présenté dans le cadre du Festival international du film de Toronto;
  • Paul à Québec, le film de François Bouvier adapté de la bande dessinée de Michel Rabagliati et lauréat du prix du public au Festival de cinéma de la ville de Québec, a été acclamé par la critique et le public, ce qui s’est traduit par des revenus de plus d’un million de dollars au box-office.

La créativité de nos artisans et la qualité de leurs réalisations, dans un contexte international qui ne pardonne pas la médiocrité, contribuent fortement à la pérennité de notre industrie et à la signature de notre cinéma. Souhaitons que le film Félix et Meira, de Maxime Giroux, que le Fonds a soutenu financièrement, fasse partie des candidats retenus dans la course à l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère en 2016.

Fin d’une aventure
Ce dernier exercice financier a été marqué par le transfert administratif du programme MaxFACT dont les destinées étaient supervisées par le Fonds depuis 2007. Ce programme, créé en 1997 et voué à encourager la production de vidéoclips de musique de langue française, a été transféré au Fonds Remstar au cours du dernier exercice financier. Ce changement d’administration s’inscrit dans la foulée de l’acquisition des services spécialisés MusiquePlus et MusiMax par le Groupe V Média en septembre 2014. Depuis sa création, le programme MaxFACT a contribué au soutien financier de 608 vidéoclips musicaux totalisant une aide financière de plus de 7,9 M$. Nous tenons à remercier chaleureusement les membres du comité MaxFACT avec, à leur tête, Gilles Valiquette, pour l’appui éclairé et efficient qu’ils ont apporté aux activités du programme durant toutes ces années. Au nom de tous les membres du conseil, nous leur adressons un immense merci ! Aussi, c’est avec confiance que nous souhaitons une bonne continuité à nos successeurs et à l’ensemble de la clientèle de MaxFACT.

Un travail d’équipe
Dans l’accomplissement de sa mission, le Fonds compte sur des administrateurs très engagés et dotés d’expertises complémentaires. Professionnalisme, enthousiasme et ouverture d’esprit sont des valeurs qui les animent ; nous leur en sommes reconnaissants et les remercions pour leur dévouement et la qualité toujours constante de leur travail.

Par ailleurs, nous désirons exprimer notre reconnaissance à M. Mario Clément, membre sortant du conseil, et saluer la venue de M. Jean-Pierre Laurendeau, dont l’expertise a déjà été mise à contribution. De surcroît, il faut souligner l’excellence du personnel du Fonds et le remercier pour sa fidélité.

Partenaire de notre succès
Il est évident que sans le soutien financier continu de Bell Média, nous ne pourrions poursuivre notre mission. Nous lui sommes reconnaissants de cet appui vital qui fait du Fonds Harold Greenberg un instrument de stimulation de la production d’histoires, traduites en images et en sons, qui nous appartiennent.

Odile Méthot
Présidente directrice générale

Michel Houle
Co-président du conseil d'administration et
Président du Comité

Membres du Conseil,
Comité et Personnel

Michel Houle

Co-président du conseil d'administration et
Président du Comité

Biographie

Michel Houle
Odile Méthot

Présidente directrice générale

Biographie

Odile Méthot
Judith Brosseau

Membre du conseil

Biographie

Judith Brosseau
Mario Clément

Membre du conseil jusqu’en avril 2015

Biographie

Mario Clément
Claude Godbout

Membre du conseil

Biographie

Claude Godbout
Jean-Pierre Laurendeau

Membre du conseil depuis mai 2015

Biographie

Jean-Pierre Laurendeau
+

Michel Houle

Consulté régulièrement par les divers intervenants du milieu corporatif, institutionnel et gouvernemental, Michel Houle apporte une expertise éclairée au sein du conseil depuis 2000 grâce à sa singulière expérience touchant des domaines aussi variés que la production, la distribution et l’exploitation cinématographiques et télévisuelles.

Odile Méthot

Odile Méthot œuvre dans le milieu artistique ainsi que dans le domaine cinématographique et télévisuel depuis plus de 25 ans. À titre de présidente directrice générale, Odile Méthot est responsable de la gestion du programme de financement de langue française du Fonds Harold Greenberg. Odile Méthot s’est jointe à l’organisation en 1996 où, à titre de directrice administrative, elle a participé à la mise sur pied du programme. Depuis 2000, elle y occupe le poste de présidente directrice générale.

Judith Brosseau

Détentrice d’une maîtrise en communications, Judith Brosseau a œuvré en télévision depuis de nombreuses années, notamment comme vice-présidente principale programmation, communications et médias numériques chez Astral Média et comme directrice de la planification stratégique aux communications à la SRC. Elle est présidente du conseil d’administration de l’INIS et siège également aux conseils de la Compagnie de danse SED, du Y des Femmes de Montréal et comme gouverneure du Wapikoni mobile.

Mario Clément

Mario Clément est un gestionnaire accompli et hautement respecté au sein de l’industrie de la télévision au Québec, ayant occupé plusieurs postes de haute direction au Groupe Coscient, à Télé-Québec, à la télévision de Radio-Canada et chez Attraction Média, de même que, jusqu'à tout dernièrement, le poste de vice-président, contenu pour Bell Média (Québec). Il a aussi été producteur de concerts et programmateur de films. Mario Clément possède un diplôme en philosophie de l’Université de Sherbrooke.

Claude Godbout

Claude Godbout a d’abord été comédien. Durant les années soixante, il est l’assistant de Jean-Pierre Ronfard, au Théâtre de l’Égrégore. En 1964, il interprète le rôle de Claude dans un grand classique de notre cinéma Le Chat dans le sac de Gilles Groulx. Par la suite, il est réalisateur (Profession : Écrivain) et co-fondateur des Productions Prisma (Les Ordres de Michel Brault -  Cannes 1975 – Prix de la mise en scène  - Les bons débarras de Francis Mankiewicz- Compétition Berlin 1980). Il a également été président de l’APFTQ en 1972 et 1981 et Président du conseil d’administration de l’Institut Québécois du Cinéma en 1982. Pendant quatre décennies, il produit de nombreuses séries dramatiques et émissions jeunesses. Dernièrement, il a œuvré à la grande série Cinéma Québécois. Après avoir réalisé le documentaire La Génération 101 en 2008, il signe en 2014 la production et la scénarisation du long métrage documentaire Un rêve américain.

Jean-Pierre Laurendeau

Titulaire d'une maîtrise en communications, Jean-Pierre Laurendeau possède près de trente ans d'expérience dans le monde des médias, gravitant autour de deux grands axes : la télévision grand public et le journalisme. Jean-Pierre Laurendeau occupe depuis plus de 10 ans, le poste de Directeur Principal à la programmation de Canal D, la seule chaîne québécoise entièrement dédiée au contenu documentaire. En décembre 2013, il a été responsable du lancement de la chaîne Canal D/Investigation, la chaîne sœur de Canal D. Il dirige depuis les deux chaînes et, depuis octobre 2015, les chaînes Canal Vie et Z.

Claude Godbout

Membre du conseil

Biographie

Claude Godbout
Jean-Pierre Laurendeau

Membre du conseil depuis mai 2015

Biographie

Jean-Pierre Laurendeau
Dany Meloul

Membre du conseil

Biographie

Dany Meloul
Gilles Valiquette

Membre du conseil

Biographie

Gilles Valiquette
Gabrielle Meloche

Coordonnatrice, Administration et Programme de financement

Gabrielle Meloche
Marie Mosser

Coordonnatrice, Administration et Programme de financement (par intérim)

Marie Mosser
+

Claude Godbout

Claude Godbout a d’abord été comédien. Durant les années soixante, il est l’assistant de Jean-Pierre Ronfard, au Théâtre de l’Égrégore. En 1964, il interprète le rôle de Claude dans un grand classique de notre cinéma Le Chat dans le sac de Gilles Groulx. Par la suite, il est réalisateur (Profession : Écrivain) et co-fondateur des Productions Prisma (Les Ordres de Michel Brault -  Cannes 1975 – Prix de la mise en scène  - Les bons débarras de Francis Mankiewicz- Compétition Berlin 1980). Il a également été président de l’APFTQ en 1972 et 1981 et Président du conseil d’administration de l’Institut Québécois du Cinéma en 1982. Pendant quatre décennies, il produit de nombreuses séries dramatiques et émissions jeunesses. Dernièrement, il a œuvré à la grande série Cinéma Québécois. Après avoir réalisé le documentaire La Génération 101 en 2008, il signe en 2014 la production et la scénarisation du long métrage documentaire Un rêve américain.

Jean-Pierre Laurendeau

Titulaire d'une maîtrise en communications, Jean-Pierre Laurendeau possède près de trente ans d'expérience dans le monde des médias, gravitant autour de deux grands axes : la télévision grand public et le journalisme. Jean-Pierre Laurendeau occupe depuis plus de 10 ans, le poste de Directeur Principal à la programmation de Canal D, la seule chaîne québécoise entièrement dédiée au contenu documentaire. En décembre 2013, il a été responsable du lancement de la chaîne Canal D/Investigation, la chaîne sœur de Canal D. Il dirige depuis les deux chaînes et, depuis octobre 2015, les chaînes Canal Vie et Z.

Dany Meloul

Dany Meloul est vice-présidente, Programmation, Télévision de langue française chez Bell Média depuis octobre 2015. Elle est en charge de toutes les activités liées aux grilles horaires, à la planification, au contenu original et aux acquisitions pour les chaînes spécialisées de langue française de Bell Média, soit Canal Vie, Canal D, Z, VRAK et Investigation, en plus des services de télévision payante Super Écran et Cinépop. Chez Bell Média, elle a également occupé le poste de chef adjointe du service juridique et auparavant, avec Le groupe de radiodiffusion Astral inc. elle a occupé le poste de vice-présidente, Affaires juridiques et réglementaires et relations aux affiliés pour les Chaînes Télé Astral. Avant de se joindre à Bell Média, elle était Directrice et chef des affaires juridiques et secrétaire adjointe de Transcontinental inc. et Conseiller principal chez Alcan inc. au Canada et aux États-Unis. Dany Meloul a obtenu son baccalauréat de l’Université McGill en 1988 et est membre du Barreau du Québec et du New York Bar. Dany Meloul agit à titre de présidente du Conseil canadien des normes de la radiotélévision pour le Québec. Elle siège à titre de membre du conseil d’administration de l’INIS et du FCTMN. Elle est aussi Vice-présidente du conseil d’administration du Collège Ouest de l’Isle/West Island College et Présidente de la Fondation du collège Marianopolis.

Gilles Valiquette

Gilles Valiquette est un auteur-compositeur-interprète avec 13 albums à son actif. Il a remporté cinq Certificats d’honneur BMI/SDE et cinq Prix SOCAN pour le succès de ses chansons, notamment Quelle belle journée, Je suis cool, La vie en rose, Samedi soir et Mets un peu de soleil dans notre vie. Il a conçu le programme collégial Conception sonore assistée par ordinateur et est un des fondateurs du Collège Musitechnic de Montréal. Au cours de sa carrière, il a siégé à plusieurs conseils d’administration dont celui de la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN) qu’il a présidé pendant plusieurs années. Au cours des derniers mois, il a lancé l’album P.S. I Love Uke, ainsi que le livre C’est fou mais c’est tout – Un parcours discographique des Beatles au Canada, aux Éditions de l’homme en plus de réaliser les récents albums du chanteur Patrick Norman. Sa chanson Je suis cool était récemment intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Sous le parapluie du Fond Harold Greenberg, Gilles a présidé le comité MaxFACT de 2003 à 2015.

Gabrielle Meloche

Marie Mosser